À paraître

EN LIBRAIRIE LE 22 AOÛT

TOUS LES BRUITS DU MONDE

Un roman aux éditions Milan

Couverture : Karolis Strautniekas

“Tu le tues ou je te tue”, avait dit le vieux Fernando Mancini à sa fille. Une âme chétive aurait sans doute ajouté une troisième alternative, la fuite. Mais toute fuite était inutile et Graziella n’était pas faite de ce bois-là.

Calabre, 1905. Sous la chaleur écrasante, Graziella, 17 ans, attend l’homme qui l’a séduite, puis abandonnée pour en épouser une autre. Dans son ventre, leur enfant. Dans sa main, un revolver. Et, tout autour, les bruits du monde qui vont bouleverser leur destin…

À découvrir ici, une interview vidéo par Sara Boudjoghra, aux éditions Milan (juillet 2018)

Retour de Cherbourg

Il y a des festivals qu’on rejoint avec joie en courant
(surtout lorsque les trains désertent les rails)

Ils étaient tous là sur le pont
Tout l’équipage du Festival pour fêter la 31ème
Merci merci Emmanuelle, Gaela, Christelle, Anne
merci les bénévoles

La joyeuse bande retrouvée, certains déjà croisés l’an dernier
Marine Rivoal Rémi Courgeon Hélène Montardre Guillaume Nail Nicolas Poupon Jessie Magana Céline Le Gallo Jean-Baptiste de Panafieu Aurore Petit Nathaniel Legendre Paul Rouillac Florian Pigé Stéphane Husar Nathalie Minne Mika Mundsen Xavier Coste et puis Mélanie Decourt aussi

Des classes rencontrées autour de Krol au collège de la Glacerie et dans la salle de mariage de la mairie (soyons fous…)
Un hôtel d’Angleterre, une mouette-Pavarotti à 5h18
Des rencontres, des enfants, des petits, des grands
Des lectures dessinées, des expos, des murs de couleurs, des origamis
Le soir, une tablée, des bières ou du Sauvignon, c’est selon
De la godaille, un hypsignathe monstrueux, un constat de prosopagnosie,
des seiches, une histoire de biche, des projets, des envies
Des coups de soleils normands (si !)

Et un train
(tiens, il y en a un ?)
qui repart trop tôt