À paraître

© Illustration couverture Olivier Balez

À paraître le 15 mai prochain à l’école des loisirs

Je vous ai parlé dans un précédent post des coulisses d’un roman écrit en tandem avec mon ami Jean-Michel Payet. Il sortira de l’ombre au printemps à l’école des loisirs, sous la flamboyante couverture d’Olivier Balez.

LA DANSE SAUVAGE D’HARMONiE STARK

Ils ne sont plus que trois.
Petit, Grand, avec sa jambe blessée, et la jument, Captain Wynn.
Ils ont réussi à fuir quand l’Ignoble à la Winchester a tiré sur Fillmore-le-Père et mis le feu à la grange.
Tous les autres gosses du refuge sont morts dans l’incendie. Tous ?
Petit et Grand savent ce qu’ils ont à faire. Foncer vers l’Ouest et trouver la Veuve Edmée qui pourra les aider à identifier l’Ignoble.
Ils avancent, liés par une force immense, portés par la soif de vengeance et le besoin de comprendre.
Car Fillmore-le-Père ne leur a pas tout dit.
Loin de là…

Plus de détails ici.

Lire les premières pages du roman.

À venir

Curieuses années que les deux années passées.
Moins de routes, plus de chemins d’écriture.
Avec des créations qui trouveront leur mise en lumière et aboutissement en 2024 et début 2025.

D’abord, un roman adultes, aux cotés de Chloé Mary et son tout nouveau territoire éditorial. J’en reparlerai prochainement.

Puis la sortie au printemps 2024 à l’école des loisirs d’un roman grands ados, un western mijoté en tandem avec mon ami Jean-Michel Payet. J’en causerai bientôt aussi.

Suivra en janvier 2025 la parution d’un roman junior, toujours à l’école des loisirs. Une histoire tissée avec ma complice Aurore Callias. Après la trilogie Krol, nous avions envie de repartir en tandem (oui, encore un tandem). Cette fois-ci, pas d’ailes folles dans le vent, mais des cheveux fous.
Une aventure nourrie d’équipées festives entre l’exposition Des cheveux et des poils au Musée des Arts décoratifs, l’exposition Gribouillage / Scarabocchio aux Beaux-Arts de Paris, et les méandres chaleureux de la BNF Richelieu ; de quoi faire pousser et boucler les idées.

Côté musique, encore un tandem créatif (bon, oui, j’aime vraiment les tandems). Avec cette fois mon ami compositeur et clarinettiste Alexis Ciesla, maestro de Halb et de Loin de Garbo.
En mai 2024 sera joué le spectacle “Les Bois font leurs Jeux” avec les élèves du conservatoire de Levallois-Perret, une épopée musicale et olympique.

D’autres projets sont en germes, mais chut… il est trop tôt.

Coulisses

© Image Jean-Michel Payet

La magnifique empreinte aquarellée d’une aventure littéraire, ou comment les personnages voyagent en coulisses par la poste après s’être incarnés en chair et en mots dans un roman. Un roman qui parle de grands espaces, d’Ouest sauvage, de fratrie, de vengeance, de pierres et de sang, de géant et de Veuve, de scie, de manque, de disparus, d’Affreux-Innommable, de mine d’or, de Winchester, d’harmonie, de raccourci, de résilience…
Il y a quelque temps, je vous avais touché deux mots de ce texte à quatre mains avec mon ami Jean-Michel Payet. Il paraîtra à l’école des loisirs en 2024, pour les grands ados. Et on vous en recausera.

Tandem

0ctobre 2020, entre deux confinements, je retrouve mon ami Jean-Michel Payet.
Il fait frisquet et la plupart des salons de thé sont fermés because Covid, on s’est repliés dans une boulangerie qui offre quelques tables.
— Ça manque d’air cette affaire.
— Besoin de grands espaces.
— De liberté.
— Envie d’immensité.
— Envie de chevaux et de colts.
— Ouaip, un truc âpre.
— Un truc qui râpe.
— Et si on écrivait un western ?
— Chiche.
La phrase est tombée derrière nos masques, ôtés juste le temps de gober une cuillerée de Paris-brest.

Quelques jours plus tard, je reçois par la poste une enveloppe aquarellée au contenu mystérieux. Une joie électrique.

© Image Jean-Michel Payet

Des fragments de mots découpés dans de vieux livres, qui chatouillent aussitôt mon imaginaire.
J’écris tout de go les premières lignes d’un chapitre. Le roman à quatre mains est lancé.
Très vite, le tricot s’emballe.
Avec Jean-Michel, la confiance est totale. C’est qu’on a déjà sacrément baroudé ensemble, avec l’aventure blue Cerises, Talam, Dans la tête de Monsieur Adam. Mais cette fois-ci, on pousse l’affaire plus loin. Beaucoup plus loin. Pas d’alternance de chapitre, non, les écritures se mêlent, se croisent, se tissent, parfois au beau milieu d’un paragraphe. On écrit dans les pas de l’autre, les souffles vont à l’amble. On malaxe la même glaise avec délice, les personnages sont des golems que l’on anime ensemble.
Chacun attend les mots de l’autre avec une gourmandise de môme. On se surprend, on s’étonne, on jubile. Le doux privilège d’être aux premières loges de la création, acteur-spectateur tout à la fois.

On vous reparlera bientôt de ce projet-là…

© Image Jean-Michel Payet